Liste des brochures disponibles

Format A4, couvertures couleur, illustrées de photos, schémas et dessins.

L’eau en mouvement, l’eau porteuse de la vie, comme une interface entre le visible et l’invisible
Saint-Laurent 2014

Plusieurs intervenants sont venus exposer leurs découvertes ou synthèses :
– Vers une phénoménologie du vivant par une approche de la méthode goethéenne (Pierre Caumette Professeur chercheur à l’université de Pau).
– Eau magique, Tesla et Chromothérapie (Hélène Bernet Professeur honoraires aux universités, Eco-géobiologue, Conseiller médicale en environnement intérieur).
– L’Eau et la Vie (Jean-Jacques Dubost Biophysicien, conseiller santé, vice-président de l’ABE chargé de la recherche).
– Avec l’eurythmie, le geste aérien de la parole est reproduit en mouvement et devient visible (Dominique Bizieau, Eurythmie artistique et pédagogique, Fondatrice de l’association EURYCA).
– Présentation de l’invention de deux systèmes quantiques Bioscope et AudioVitality. (Pier Rubesa Ingénieur du son et compositeur de musique électronique. Chercheur indépendant basé en Suisse).
– Approche somatique fondé sur l’expérience qui mène à une compréhension de la manière dont
l’esprit s’exprime avec le corps et les fluides en mouvement, et le corps à travers l’esprit.
(Anne Expert)
– Synthèse des résultats d’une quarantaine de chercheurs indépendants ou académiques ayant travaillé sur le sujet de la sensibilité de l’eau. (Milène Souvignet Membre de l’association Arts Sciences et Culture de l’Eau. Auteur de l’ouvrage « L’Eau un être sensible, ou comment le mouvement insuffle la vie »).
– Introduction à la dynamique de l’eau dans la nature et observation des mouvements dans les Vasques Vives (Michaël Monziès Vice président de l’ASCE, Sculpteur fontainier et paysagiste, producteur des Vasques Vives).

L’Eau, l’Arbre et la Forêt. Ou comment soigner l’eau
Vouzeron 2009

Après la rencontre de 2007 sur le thème de « Comment se soigner avec l’eau ? », la présente rencontre a abordé le thème réciproque : « Comment soigner l’eau, comment la cultiver directement dans la nature en particulier par le biais des arbres et des forêts.

Chaque participant a pu vivre la relation avec les arbres et l’eau à trois niveaux : d’abord en écoutant quelques intervenants : Pierre Caumette a expliqué comment l’eau circule dans et autour de l’arbre avec tous les échanges que cela comporte. Ensuite Mélina Roth a élargi le tableau à la forêt. Robert Fayot a résumé les conceptions avant-gardistes de Viktor Schauberger sur l’eau et les arbres. Puis Chantal Simonnet et Marie Claude Terrasson ont rapporté les contributions de Henry David Thoreau, écologiste américain avant l’heure, et de François Terrasson.

Le deuxième niveau était l’observation active, en forêt, de la vie des arbres avec quatre animateurs : Michaël Monziès, Mélina Roth, Pierre Linck et Nelly Valoteau.

Le troisième niveau était la restitution sur papier en sanguine ou lavis humide ou en modelage sur argile du mouvement des arbres tel que ressenti et sous la guidance de Sylvie et Michaël Monziès.

Enfin Joël Francq a développé avec des exemples, dont celui fameux de la ville de New York, le nouveau concept de « Culture de l’eau » (ou hydro culture ?) et le soin apporté aux arbres qui contribue à l’acte de soigner et cultiver l’eau directement dans la nature. 78 pages, 225 gr.

L’eau et la Santé : Thérapie par l’eau ou comment se soigner avec l’eau
Bourbon l’Archambault 2007

Une dizaine de thérapeutes ont développé des méthodes pour se soigner avec l’eau et sont venus les exposer :

o Dr F. Epineuze avec le Plasma de Quinton ou Hydrotonie percutanée à l’eau de mer : application en particulier aux disques intervertébraux..

o Dr L. Ruhlmann a expliqué pourquoi les eaux thermales soignent et a présenté les subtilités des douches sous-marines.

o Dr D. Bourdin : Les traitements à base d’eau énergisée dont la baignoire Hydrospire de J. Rousseau.

o Hélène Bernet, par une sensibilité particulièrement développée, peut distinguer les propriétés thérapeutiques des différentes eaux : les eaux vives, les eaux vitales et l’eau « Wivre » qui, par transduction, peut transmettre ses qualités thérapeutiques à toute « bonne » eau.

o Les eaux des sanctuaires : Lourdes, San Damiano, … ou « Eaux à lumière blanche » ont été décrites par les représentants de la Drsa Enza Ciccolo.

o Le Dr D. Vinh Luu décrit le rôle de l’eau dans la Médecine Chinoise et en Homéopathie.

o Enfin C. Morlat donne son expérience de tests sensitifs pour analyser les eaux du point de vue de leurs forces vitales.

o En prime est donné l’article de J. Allègre « Les argiles pour la santé ». 82 p., 205 gr.

Gestion autonome de l’eau
Belle Isle en Terre 2005

Utilisations des eaux pluviales, de source et de puits. Collecte, conservation et vitalisation.

En partant de l’eau sur Terre dans tous ses états, présentée par quelques spécialistes de diverses sensibilités, des expériences novatrices de gestion des eaux sont données : nouvelles conceptions urbaines ; récupération des eaux de pluie par les particuliers. Les eaux du Rajasthan en Inde. Les eaux en Bretagne. Cultiver l’eau (aquaculture ou hydroculture ?) deviendra-t-il un jour un geste familier ? 100 pages ; 265 grammes.

Comment les procédés de purification et de vivification de l’eau en améliorent-ils la qualité ?
Oberlin 2003

L’Osmose Inverse (purification), les procédés Grander et Plocher (vivification/structuration) sont présentés. La vie et l’œuvre de Viktor Schauberger. Esquisse du message de Masaru Emoto et de ses cristaux de glace sensibles. L’eau et son langage électro-magnétique. L’homme est-il responsable vis à vis de l’eau ? 52 pages ; 150 gr.

Comment les plantes contribuent-elles à améliorer la qualité de l’eau ?
Seignosse 2002

Pierre Caumette fait vivre les microorganismes hôtes des racines des plantes aquatiques pour expliquer comment ces dernières contribuent à épurer l’eau. Alain Dutartre du CEMAGREF de Bordeaux explique le phénomène de prolifération pathologique de certaines plantes. Cinq sites aquatiques sont visités : Courant d’Huchet, Marais d’Orx, lac marin de Port d’Albret, lac marin d’Hossegor et Etang Noir ; où cultive-t-on l’eau ? 36 pages ; 115 gr.

Forces de vie et forces modelantes dans l’eau
Les Vigneaux 2001

Quelques aspects dynamiques de l’eau sont examinés, en particulier les tourbillons, et avec l’appui de la géométrie projective (spirales). La Bio Electronique de Louis-Claude Vincent est introduite. Roger Durand présente son livre « L’eau et la vie ». Première rencontre où l’on prend conscience que l’homme peut « cultiver » l’eau. Expression de la créativité des participants par un projet individuel présenté en fin de rencontre. 40 pages ; 115 gr.

L’eau de notre temps, implications humaines
Aubure 2000

Exemple du traitement des boues de station d’épuration.

Au travers des procédés naturels d’épuration des eaux usées et par extension des boues de station Georges Reeb examine la responsabilité de l’homme vis à vis de l’eau. Michel Radoux classifie les méthodes d’épuration naturelles et présente ses Mosaïques Hiérarchisées d’Écosystèmes Artificiels (MHEA®). Compostage bio-dynamique avec Laurent Dreyfus et Christian Kletty. Observation de l’humus des forêts avec Mélina Roth. Le concept de « Culture de l’eau » est introduit par Joël Francq. 32 pages ; 110 gr.

L’Eau, Rythmes et Métamorphoses
Pau 1999

Session et atelier avec John Wilkes

John Wilkes fait vivre la genèse des « flowforms » à l’aide du concept de métamorphose et en s’appuyant sur des exercices de géométrie projective. Pierre Caumette intervient sur les plantes aquatiques, l’épuration de l’eau par lagunes et plantes et sur la genèse des Pyrénées. Deux sorties botaniques et géologiques dans les Pyrénées. Atelier de modelage avec John Wilkes : les vertèbres du lion et les métamorphoses. Démonstration de vasques vives ou « flowforms » par Michaël Monziès. De nombreuses aquarelles de François de Barros illustrent le texte. 40 pages ; 125 gr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.